Archives de Tag: Traité de Lisbonne

Difficile semaine, difficile époque…

Eh oui, la semaine aura été dure…

– la production de cigarettes Gauloises – tout un symbole, malgré la nocivité de la chose – délocalisée dans un pays où le SMIC est à 320€ par mois et qui pourront revenir sur notre marché sans l’ombre d’une barrière douanière, permettant ainsi à l’aile dure du Médef de relancer le débat sur notre SMIC national et à Pascal Lamy de voir ses idées de gauche sociale-libérale européistes, béates confortées ;

– Caroline de Haas, éminemment respectable par sa personnalité et ses idées, qui quitte un PS qui ne lui correspond plus et qui ne correspond plus aux Français ;

– la « réforme »des rythmes scolaires imposés encore et encore au pas de charge comme on impose un dogme, au détriment des enfants, des finances des collectivités, de l’idée que nos anciens avaient de la République et de vos impôts, le tout pour un résultat au mieux négatif ;

– deux classes de maternelles qui ferment à Ronchamp ; bien plus que n’avait osé le faire le gouvernement Fillon.

La semaine a été dure et symbolique de ce début de quinquennat qui est en fait – même si ça choque un peu, et moi le premier – une continuité du précédent.

lisbonneEt toujours pas d’excuses de nous avoir imposé le traité de Lisbonne alors que nous avions voté non, permettant ainsi quelque chose qui ressemble à un coup d’État qui semble doux, mais qui n’est pas si doux que ça.

Pour ma part j’avais fait le choix de quitter le PS il y a déjà quelques années, avec quelques regrets quant à quelques personnes mais avec la certitude de faire le bon choix politique, du moins le plus honnête. Le cas Hollande étant à mon sens plié, je souhaite bonne chance à Manuel Valls – pourtant à l’opposée de mes idées et de mon courant de l’époque – pour réconcilier le Peuple de France avec une Union européenne et avec un système dont il ne veut plus et avec, entre autres, l’idée que le souci de la sécurité des personnes et des biens peut aussi être un souci de gauche, au même titre qu’une meilleure redistribution de la richesse créée. Son discours de politique générale, de qualité, vaut qu’on lui laisse sa chance.

Soit il réussira, soit on se rapprochera d’un chaos que personne ne désire mais qui nous aura été imposé ; dans tous les cas, nous seront bientôt fixés. Et ceux qui, en 2005, générateurs d’abstentionnistes, ont méprisé les votants, seront au sommet de la pyramide des responsabilités.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans école citoyenne, infos citoyennes, infos diverses, tribunes