Archives de Tag: Pascal Hassenforder

No Comment (*)

Ronchamp Autrement

(*) No comment: pas de commentaires.

Se dit notamment quand l’image parle d’elle-même…

Poster un commentaire

Classé dans élections municipales

Faire autrement, ça devient urgent

Pour information et en quelques mots, le maire de Ronchamp a décidé de retirer (il y a quelques temps déjà) leurs délégations à deux adjoints, dont Gilles Meyer, tête de liste Ronchamp Autrement, et moi-même. Bizarrement, ce retrait est intervenu quelques heures à peine après l’annonce de la candidature de Gilles Meyer – que je soutiens – au poste de maire de Ronchamp. Voilà pour le fond.

autrementflowerConcernant la forme, ledit retrait n’a pas été confirmé par un vote du Conseil municipal qui pourtant, selon la jurisprudence et le Code Général des Collectivités Territoriales, devait être convoqué sans délais. Il y a eu deux ordres du jour de Conseils municipaux depuis les retraits, en décembre dernier, mais aucun point ne les mentionnait ; toujours est-il qu’on est aujourd’hui bien éloigné du « sans délais », enfin me semble-t-il…

Sans vouloir développer beaucoup plus et encore moins me substituer à quiconque, je peux juste vous dire (enfin vous écrire) que le Tribunal administratif vient d’être saisi et qu’il lui appartiendra de juger, tant sur le fond que sur la forme, et qu’il en est de même pour les services de contrôle de la légalité des actes administratifs…

Ah oui, j’oubliais : le prochain Conseil municipal a été convoqué le soir d’une de nos réunions électorales, pourtant prévue bien avant l’envoi des convocations. Autrement, je vous dis, autrement.

1 commentaire

Classé dans infos citoyennes

Rencontre territoriale avec la CAF, à Ronchamp

Je reviens et contribue au printemps de ce blog en vous proposant la lecture du petit mot d’accueil rédigé et lu par mes soins dans le cadre de la Rencontre Territoriale initiée par la CAF de Haute-Saône et qui se déroulait hier à Ronchamp. Venir à la rencontre des territoires, la CAF de Haute-Saône le fait souvent, et avec des thématiques variées. Et c’est bien.

Par ailleurs, et c’est promis: la fréquence des articles de ce modeste outil ayant vocation de créer des liens va redevenir normale.

Bonne lecture à toutes et à tous, et bon printemps !

« M. Le Président de la communauté de communes du Pays de Lure, Mme la Vice-Présidente de la communauté de communes Rahin & Chérimont, M. le Président, Mmes et MM. les membres du Conseil d’administration de la CAF de Haute-Saône, chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Née en 1945 et de droit privé, la Caisse nationale d’allocations familiales, et donc les Caisses d’allocations familiales locales – dont celle de la Haute-Saône fait partie – sont les héritières de plusieurs dizaines d’années d’évolutions successives au 19 et 20ème s., évolutions qui allaient de menues initiatives parfois locales et parfois étatiques à une première transcription dans la loi dès 1932. A partir de cette date, la protection des familles sort des cadres de l’aumône, du choix philosophique d’un patron paternaliste ou de l’exception pour devenir une affaire d’Etat.

Image

Une affaire d’Etat, elle l’est toujours. Car leur statut de droit privé ne doit aucunement faire oublier l’importance des prestations effectuées par les CAF pour le maintien de notre cohésion sociale, de notre capacité à vivre ensemble, pour notre renouvellement générationnel et pour allier, ou tenter d’allier, de la façon la plus harmonieuse possible nos activités, notre avenir, notre bien-vivre, celui de nos enfants et, si possible, un certain équilibre des comptes publiques en général et de la branche « famille » de la Sécurité Sociale en particulier. Les salariés, les travailleurs indépendants des professions non-agricoles, les employeurs et les non-actifs – qui je le rappelle le sont quand même assez souvent contre leur gré – comptent sur vous, sur votre Conseil d’administration, sur votre direction et sur vos employés, il est vrai très souvent dévoués dans un contexte difficile. Eux et tous les bénéficiaires de la PAJ, des allocations familiales, de l’allocation de rentrée scolaire, de l’APL, des services périscolaires, de l’allocation parent isolé ou de celles liées au handicap comptent sur vous. Sur vous mais aussi sur nous, élus des collectivités. Ils comptent sur nous pour leur proposer une écoute sociale de premier niveau via nos CCAS ou CIAS – quand ils sont actifs – mais aussi pour leur garantir des comptes équilibrés et reconnus comme tels (ce qui est le cas à Ronchamp ; je le précise pour les lecteurs auxquels les échos de notre gestion rigoureuse ne seraient pas parvenus). Ils comptent sur nous, enfin, et je le dis sans pour autant méconnaitre les règles de l’hospitalité et le plaisir de vous recevoir ce soir, ils comptent sur nous pour vous rappeler en leur nom que la permanence de la CAF dans notre commune assez durement frappée par la crise connaissait une affluence certaine et n’aurait pas dû être, il y a quelques mois maintenant, supprimée, et ce sans la moindre concertation. Je vous propose, cependant, de faire fi de ces quelques incompréhensions mutuelles pour ne garder en mémoire que nos collaborations productives et positives – et il y en a eu de nombreuses, tant au niveau communal que communautaire – et ce afin de nous tourner ensemble vers la problématique du jour, à savoir le bilan et les réformes des modes de financement de la CAF. De notre CAF, sur notre territoire. Pour nous tous. Puisse ce mot de réforme ne pas avoir dans notre débat de ce lundi soir et encore moins dans l’avenir ce petit coté orwellien – j’aurais aussi pu dire tatchérien, aujourd’hui – qui nous fait parfois peur, pour ne garder que son sens d’évolution positive, que son sens de conquête et de progrès.

Je vais conclure en vous souhaitant à toutes et à tous la bienvenue à Ronchamp, sur les terres d’un Paul Strauss qui, en plus d’avoir été ministre de l’Hygiène, de l’Assistance et de la Prévoyance sociale du gouvernement Poincaré fut également un des pères d’une Protection Maternelle et Infantile bien connue des Conseils généraux. En remerciant la Caisse d’allocations familiales de Haute-Saône de se déplacer encore une fois à notre rencontre – au-delà des autres problématiques, c’est important – et en espérant, même si le débat nous dépasse tous, que l’universalité des prestations familiales ne sera pas remise en cause, et même qu’à cette dernière viendra s’ajouter le plus vite possible une universalité des élus et des hommes politiques faisant fi de leurs intérêts particuliers pour aller dans le sens de l’intérêt général. »

Poster un commentaire

Classé dans uncategorized

Rewind: interview par Guillaume Sautet

Ci-dessous l’interview de 15 minutes que j’ai donnée à Guillaume Sautet, de radio Shalom Besançon (99,5 FM, dans la capitale comtoise). Merci à lui pour son accueil et pour son amour des livres en général, et de Rewind en particulier. Bonne écoute à toutes et à tous !

Poster un commentaire

Classé dans infos diverses

Rewind (suite)

Quelques nouvelles de Rewind, qui est bel et bien sorti depuis une dizaine de jours maintenant. Dans l’attente de quelques articles de presse, de différents référencements et autres développements, ainsi que de points de vente (locaux ou pas), je vous annonce que le roman est disponible encore et toujours sur Amazon, auprès de mon éditeur, chez les libraires qui – via le réseau ELECTRE – peuvent le commander et auprès de moi-même, via le bon de commande qui est accessible en cliquant là (avec une dédicace en bonus, si vous le désirez). Une version numérique kindle existe également, pour les convertis.

Quelques mots encore pour vous dire que je serai toute cette fin de semaine aux Mots Doubs à Besançon – et que ça me fait grandement plaisir ! – mais aussi que j’ai été samedi dernier invité à assister aux débats de l’université d’été du Mouvement Républicain et Citoyen de Jean-Pierre Chevènement, à Belfort, et que tout ça a été des plus intéressants, tant sur le fond que dans la forme. Mais, vous en conviendrez, c’est une autre histoire…

1 commentaire

Classé dans infos comtoises, infos diverses

Rewind, mon premier roman !

L’été incite à faire un break, à visiter (quand on peut), à s’occuper à autre chose que le reste de l’année et plus généralement à refaire le plein d’énergie. Mais l’été incite aussi à se poser, à réfléchir et, parfois, à lire et à écrire. Bon, certes, ledit été est presque fini, mais si l’envie vous prend de (tenter de) lire le petit roman contemporain teinté de fantastique et rédigé avec soin (et bizarrement presque exempt de politique!), il se trouve que j’en ai écrit un et qu’il est d’ores et déjà disponible sur Amazon.fr, et qu’il le sera dans très peu de temps auprès de mon éditeur (que je remercie en passant) ou de moi-même. Je vous en dis davantage dès que Rewind sera très officiellement sorti.

Bonne fin de mois d’août à tous,

1 commentaire

Classé dans infos diverses

Changement de cap

« Ce petit mot pour vous dire que ma lettre de démission du PS, et donc du Secrétariat et du Conseil fédéral, est partie en début de semaine. Je ne suis plus non plus, donc, mandataire de la motion C de Benoît Hamon en Haute-Saône.

Cette démission est principalement due au constat d’une conception différente d’avec la majorité des militants et, surtout, d’avec les décideurs du PS sur que ce j’estime être bon pour notre société, pour notre République et pour notre capacité de vivre ensemble, dans un pays et une Europe plus justes socialement.

Je pars sans haine ni rancune aucune malgré, entre autres, les difficultés liées à l’élaboration de la liste pour les Régionales de ce début d’année. Je laisse au PS des camarades de qualité qui, je l’espère, resteront des amis. J’espère également que, tous, nous nous retrouverons dans le cadre de l’union des gauches à laquelle, majoritairement, nous aspirons.

C’est sous la bannière du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon que je manifesterai le 24 juin prochain pour sauver notre système de retraite. »

Pascal Hassenforder

1 commentaire

Classé dans tribunes