Archives de Tag: journée nationale de mobilisation

Encore une journée de mobilisation réussie !

A Vesoul, Belfort et ailleurs, pour la quatrième fois depuis le début du mois de septembre, des millions de Français sont descendus dans la rue pour exprimer leur refus de la soit-disant “réforme” des retraites de Woerth et Sarkozy.

Aujourd’hui la mobilisation a encore une fois été au rendez-vous et nous étions plus de 3,5 millions à manifester à travers toute la France. Même le gouvernement a été forcé de reconnaître que le nombre de manifestants était nettement plus important que le 23 septembre dernier. Mais même s’il admet l’augmentation, le gouvernement n’hésite pas à donner des estimations honteuses en annonçant seulement 1 230 000 manifestants. Leurs basses manoeuvres ne parviendront cependant pas à nous tromper.

Les Français sont aujourd’hui en majorité hostiles au projet du gouvernement et sont prêts à se battre jusqu’à l’obtention de son retrait. D’ailleurs, même au sein du ministère de l’intérieur, des voix s’élèvent pour critiquer les chiffres annoncés par la police. A Marseille, le syndicat SGP Police, syndicat majoritaire dans la profession, a dénoncé la direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône qui « s’épuise à dévaloriser le nombre des manifestants alors même que la mobilisation s’amplifie. »

Il ne faut pas s’y tromper : le mouvement ne cesse de grandir. La diversité des cortèges d’aujourd’hui l’a démontré. Salariés du public et salariés du privé ont défilé côte à côte. Ils étaient également accompagnés des lycéens et étudiants qui sont de plus en plus nombreux à se mobiliser et leur présence ne peut que renforcer l’élan du mouvement. Dans les cortèges, il était aussi possible de voir des retraités venus défendre les générations plus jeunes. Bref, la question des retraites est un véritable enjeu de société, un enjeu qui nous concerne toutes et tous.

Pourtant le gouvernement s’obstine à dénigrer le peuple français en refusant de l’écouter. Son seul but et d’appliquer coûte que coûte le projet du MEDEF. Pour cela il est prêt à tout, même aux plus gros mensonges. Durant les débats à l’Assemblée nationale, le ministre Woerth et les députés de la majorité se sont relayés pour affirmer sans cesse les mêmes mensonges sur la pénibilité ou sur la situation des femmes. C’est maintenant au Sénat que les mensonges continuent en nous faisons croire que des avancés ont été apportées dans le projet de loi sur les retraites. Pourtant le report de l’âge légal de 60 à 62 ans, le recul à 67 ans de la retraite sans décote ou l’allongement de la durée de cotisation sont des mesures totalement injustes, en particuliers pour celles et ceux qui sont déjà les plus fragilisés.

Face à un gouvernement aux abois, un sursaut démocratique est plus que jamais nécessaire. Aujourd’hui et demain, des Assemblées générales sont organisées dans de nombreuses entreprises pour décider de la suite du mouvement. En restant unis, nous avons les moyens de faire reculer Woerth et Sarkozy et de gagner le combat pour la retraite à 60 ans.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans infos citoyennes

Appel à la manifestation le jeudi 29 janvier

123198288_132125fbacContrairement à ce qu’on peut lire ici ou là, notre pays n’avance pas. Il régresse même, laissant sur le carreau des femmes, des hommes, des enfants.

En 2009, la crise économique frappe – ou frappera – la grande majorité de nos compatriotes d’une manière directe ou indirecte. Ni les salariés du secteur privé, ni ceux du secteur public ne seront épargnés. Depuis quelques semaines, les annonces se multiplient : licenciements, fermetures, chômage technique, RTT imposées… Face à cela, le gouvernement de Nicolas Sarkozy reste sourd.  Pire, il laisse faire un patronat qui, trop souvent, utilise la crise comme une aubaine pour mettre en application son discours opposant emploi, revendications salariales et conditions de travail.

Le gouvernement, de façon inique, se sert même de la crise pour accélérer sa politique de casse du service public, de déflation salariale et de détricotage du code du travail, avec notamment le texte sur le travail du dimanche, le non remplacement des départs à la retraite, l’extension des CDD,la RGPP,le recul de l’âge de départ à la retraite …

Le 29 janvier, les syndicats CFDT, CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC, UNSA, UNL, UNEF appellent à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle.

Le mot d’ordre touche l’éducation, les solidarités, les conditions de travail, les salaires, les retraites. En définitive, toutes les questions qui, légitimement, préoccupent les Français.

Les socialistes de la Haute-Saône et plus largement tous les hommes et toutes les femmes du progrès  doivent se mobiliser massivement!

La manifestation interprofessionnelle unitaire départementale du 29 janvier partira de la mairie de Vesoul à 10h00.

Poster un commentaire

Classé dans infos comtoises