Archives de Tag: Communauté de communes Rahin et Chérimont

No Comment (*)

Ronchamp Autrement

(*) No comment: pas de commentaires.

Se dit notamment quand l’image parle d’elle-même…

Poster un commentaire

Classé dans élections municipales

Ronchamp Autrement

Ronchamp Autrement, c’est le nom d’une liste – d’ores et déjà complète, je rassure mes lecteurs – de femmes et d’hommes venus d’horizons souvent différents mais unis, rassemblés et décidés à proposer une alternative municipale positive, compétente et éthique à notre cité minière. On entendra/vous entendrez toutes sortes de ragots et rumeurs, aussi improbables les unes que les autres, à propos de cette initiative, mais aussi des questions plus pertinentes: il y sera répondu en temps utile (c’est à dire dans pas très longtemps, notamment dans le cadre de réunions publiques) mais, en attendant, sachez bien que notre seule préoccupation à toutes et à tous, c’est Ronchamp, son présent, son avenir et, surtout, ses habitantes et habitants. Derrière Gilles Meyer, et pour faire autrement.

En attendant d’autres articles à ce sujet, vous trouverez ci-dessous le tract distribué il y a quelques jours aux habitants de Ronchamp ; il vous donnera une idée de notre programme, de nos idées, de notre méthode, de notre état d’esprit, de notre implication et de nos engagements. Que vous soyez de notre commune ou d’ailleurs, bonne lecture à toutes et à tous!

Nos projets, notre liste - RONCHAMP AUTREMENT (page1)

Nos projets, notre liste - RONCHAMP AUTREMENT (page2)

2 Commentaires

Classé dans élections municipales, infos citoyennes, infos comtoises

La réforme des rythmes scolaires en question

ImageQue dire là-dessus qui n’a déjà été dit: que ladite « réforme » est très discutable pédagogiquement, inadaptée à la fois aux rythmes de l’enfant et aux communes rurales, source d’incompréhension de la part des petits et des enseignants, et aussi qu’elle sera chère, très chère pour les Collectivités. De l’ordre de 100 000 euros par an pour notre Communauté de communes, par exemple, et ce dès la rentrée 2014. On va nous dire que tout cela sera compensé par l’Etat, mais sans mentionner que ces compensations seront limitées dans le temps, et de toutes façons insuffisantes…

Alors, s’achemine-t-on vers une réforme menée au pas de charge, vers une sorte de taxe locale sur les écoliers, indolore pour les grandes villes mais catastrophique financièrement pour les plus petites (dont Ronchamp et notre Communauté de communes, compétente concernant le périscolaire), ou va-t-on enfin réunir parents, enseignants et élus autours du même table, pour discuter sans que toutes les décisions ne soient déjà prises, le tout dans le respect des enfants et avec à l’esprit l’aspect intangiblement régalien de l’Education publique en France? A suivre…

Vous pouvez vous faire une idée sur les positions des uns et des autres assez facilement et sur à peu près tous les médias, tout en sachant que les très peu nombreux (encore) partisans de cette discutable « réforme » sont – je ne sais pourquoi – quelque peut sur-représentés dans les médias de masse que sont la télévision et la radio. Pour ma part, je vous invite à visiter le blog des parents délégués de Ronchamp-centre et, si le coeur vous en dit, de vous associer à leurs actions. N’hésitez pas proposer d’autres liens en commentaire, surtout si vous êtes organisés et proches de Ronchamp.

1 commentaire

Classé dans infos citoyennes, infos comtoises, tribunes

Rencontre territoriale avec la CAF, à Ronchamp

Je reviens et contribue au printemps de ce blog en vous proposant la lecture du petit mot d’accueil rédigé et lu par mes soins dans le cadre de la Rencontre Territoriale initiée par la CAF de Haute-Saône et qui se déroulait hier à Ronchamp. Venir à la rencontre des territoires, la CAF de Haute-Saône le fait souvent, et avec des thématiques variées. Et c’est bien.

Par ailleurs, et c’est promis: la fréquence des articles de ce modeste outil ayant vocation de créer des liens va redevenir normale.

Bonne lecture à toutes et à tous, et bon printemps !

« M. Le Président de la communauté de communes du Pays de Lure, Mme la Vice-Présidente de la communauté de communes Rahin & Chérimont, M. le Président, Mmes et MM. les membres du Conseil d’administration de la CAF de Haute-Saône, chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Née en 1945 et de droit privé, la Caisse nationale d’allocations familiales, et donc les Caisses d’allocations familiales locales – dont celle de la Haute-Saône fait partie – sont les héritières de plusieurs dizaines d’années d’évolutions successives au 19 et 20ème s., évolutions qui allaient de menues initiatives parfois locales et parfois étatiques à une première transcription dans la loi dès 1932. A partir de cette date, la protection des familles sort des cadres de l’aumône, du choix philosophique d’un patron paternaliste ou de l’exception pour devenir une affaire d’Etat.

Image

Une affaire d’Etat, elle l’est toujours. Car leur statut de droit privé ne doit aucunement faire oublier l’importance des prestations effectuées par les CAF pour le maintien de notre cohésion sociale, de notre capacité à vivre ensemble, pour notre renouvellement générationnel et pour allier, ou tenter d’allier, de la façon la plus harmonieuse possible nos activités, notre avenir, notre bien-vivre, celui de nos enfants et, si possible, un certain équilibre des comptes publiques en général et de la branche « famille » de la Sécurité Sociale en particulier. Les salariés, les travailleurs indépendants des professions non-agricoles, les employeurs et les non-actifs – qui je le rappelle le sont quand même assez souvent contre leur gré – comptent sur vous, sur votre Conseil d’administration, sur votre direction et sur vos employés, il est vrai très souvent dévoués dans un contexte difficile. Eux et tous les bénéficiaires de la PAJ, des allocations familiales, de l’allocation de rentrée scolaire, de l’APL, des services périscolaires, de l’allocation parent isolé ou de celles liées au handicap comptent sur vous. Sur vous mais aussi sur nous, élus des collectivités. Ils comptent sur nous pour leur proposer une écoute sociale de premier niveau via nos CCAS ou CIAS – quand ils sont actifs – mais aussi pour leur garantir des comptes équilibrés et reconnus comme tels (ce qui est le cas à Ronchamp ; je le précise pour les lecteurs auxquels les échos de notre gestion rigoureuse ne seraient pas parvenus). Ils comptent sur nous, enfin, et je le dis sans pour autant méconnaitre les règles de l’hospitalité et le plaisir de vous recevoir ce soir, ils comptent sur nous pour vous rappeler en leur nom que la permanence de la CAF dans notre commune assez durement frappée par la crise connaissait une affluence certaine et n’aurait pas dû être, il y a quelques mois maintenant, supprimée, et ce sans la moindre concertation. Je vous propose, cependant, de faire fi de ces quelques incompréhensions mutuelles pour ne garder en mémoire que nos collaborations productives et positives – et il y en a eu de nombreuses, tant au niveau communal que communautaire – et ce afin de nous tourner ensemble vers la problématique du jour, à savoir le bilan et les réformes des modes de financement de la CAF. De notre CAF, sur notre territoire. Pour nous tous. Puisse ce mot de réforme ne pas avoir dans notre débat de ce lundi soir et encore moins dans l’avenir ce petit coté orwellien – j’aurais aussi pu dire tatchérien, aujourd’hui – qui nous fait parfois peur, pour ne garder que son sens d’évolution positive, que son sens de conquête et de progrès.

Je vais conclure en vous souhaitant à toutes et à tous la bienvenue à Ronchamp, sur les terres d’un Paul Strauss qui, en plus d’avoir été ministre de l’Hygiène, de l’Assistance et de la Prévoyance sociale du gouvernement Poincaré fut également un des pères d’une Protection Maternelle et Infantile bien connue des Conseils généraux. En remerciant la Caisse d’allocations familiales de Haute-Saône de se déplacer encore une fois à notre rencontre – au-delà des autres problématiques, c’est important – et en espérant, même si le débat nous dépasse tous, que l’universalité des prestations familiales ne sera pas remise en cause, et même qu’à cette dernière viendra s’ajouter le plus vite possible une universalité des élus et des hommes politiques faisant fi de leurs intérêts particuliers pour aller dans le sens de l’intérêt général. »

Poster un commentaire

Classé dans uncategorized

Le Secteur Jeunes se présente en vidéo!

Le Secteur Jeunes de la communauté de communes Rahin & Chérimont est de plus en plus actif, et contribue tous les ans davantage à rapprocher notre collectivité de nos jeunes, et donc de notre avenir et de celui de notre territoire. Témoin du super travail desdits jeunes et des animatrices, ce petit film de présentation qui donne la pêche!

Tous les renseignements dont vous avez besoin sont disponibles en cliquant ici.

Poster un commentaire

Classé dans infos citoyennes, infos comtoises

La planche des Belles Filles : un nouveau site web, et des webcams !

C’est du haut de ses 1148 mètres d’altitude que la Planche des Belles Filles, seul stade de neige de la Haute-Saône, s’est dernièrement doté d’un site web digne de ce nom mais aussi de webcams.

Nul doute qu’il y a là de quoi répondre, en texte et en images, aux interrogations des passionnés des sports d’hiver (ski alpin, mais aussi ski de fond et balades en raquettes) mais aussi d’été (rollerbe, trottinherbe et randonnées). Bref, de quoi faire plaisir à toute la famille.

Il est à noter qu’un hôtel-restaurant est situé sur le site, au pied des pistes.

Le site web, réalisé en partenariat avec la communauté de communes Rahin & Chérimont, est accessible en cliquant ici, et les deux webcams (vue du chalet et vue de la billetterie) le sont en cliquant sur les liens ci-avant ou directement sur le site.

Poster un commentaire

Classé dans infos comtoises

Zoom sur les Musicales de Clairegoutte et du Rahin & Chérimont 2010

La 15ème édition des Musicales de Clairegoutte et du Rahin & Chérimont, dont la direction artistique est assurée depuis 8 ans par Philippe et Thérèse Bussière-Meyer, se déroulera entre le 25 avril et le 9 mai 2010 sur notre territoire communautaire.

La très intéressante programmation 2010 de ces Musicales (organisées par l’Association de Sauvegarde et de Promotion du Patrimoine, de l’Environnement et de la Culture de Clairegoutte en partenariat avec, entre autre, notre Communauté de communes) se détaille comme suit :

– le dimanche 25 avril à 17h à la salle de spectacle de Frahier : l’opéra de chambre Pimpinone ou la soubrette avisée, par l’ensemble instrumental La Follia ;

– le dimanche 2 mai à 17h en l’église protestante de Clairegoutte, des musiques de chambre d’inspiration populaire (Gal, Farkas, Hersant, Schumann, Bacri, Stravinski), par l’Ensemble K (en photo) ;

– le vendredi 7 mai à 18h à l’hôtel de ville de Plancher-les-Mines (commune dans laquelle les Musicales ne s’étaient pas encore rendues) : scène ouverte aux jeunes musiciens du conservatoire de Belfort ;

– le samedi 8 mai à 20h30 en l’église protestante de Clairegoutte : sonates romantiques (Chopin – dont on célèbre cette année le bicentenaire de la naissance – Brahms, Schumann) par Céline Médard (piano) et Philippe Bussière (violoncelle) ;

– le dimanche 9 mai à 18h30 à la chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp, une soirée sur le thème des poètes et musiciens d’Europe (Debussy, Vaughan-Williams, Martin, Poulenc, Ohana, Hersant), par l’ensemble vocal AEDES, sous la direction de Matthieu Romano.

Une superbe programmation, donc, que je vous invite à découvrir.

Renseignements et réservations à l’Office du tourisme Rahin & Chérimont (place du 14 juillet à Ronchamp) au 03 84 63 50 82 ; plus de détails sur ces soirées en cliquant ici.

Poster un commentaire

Classé dans infos comtoises