Mitterrand le petit

François Hollande est en train de tuer ce qu’il restait de crédit à la parole politique. A force de renoncement, de volte-faces, de « réformes » bâclées et inutiles en plus d’être impopulaires, d’asservissement à l’Union européenne et de trahisons de son propre camp, il remet en cause tous nos repères, et ce que l’on soit de gauche ou de droite. Pour tout dire, à moins d’une modification du mode de scrutin ou d’une dissolution, il a déjà perdu les élections de 2017.

ligne

Ce qu’il ne mesure probablement pas, trop occupé à se balader en scooter, c’est que le fossé se creuse entre ceux qui, jusque il y a peu, donnaient le ton des médias et dictaient les débats, et la population. SA population, avec toutes ses différences, toute sa vitalité et toute sa réalité. Que sa parole n’est pas (ou plus) ni entendue ni respectée, que même les Français intéressés par la chose politique – dont je suis – ne l’écoutent plus. Ou alors comme ça, en passant. Que ces mêmes Français, prenant en compte (entre autres) cette inaudibilité, ne vont plus chercher l’information dans les quotidiens nationaux ou sur les grandes chaînes historiques très majoritairement décrédibilisés, datés et trop liés aux pouvoirs en place, mais sur les blogs, sur facebook, aux contacts de leurs proches ou amis, ou sur des sites où l’information est (perçue comme) libre. Bien ou pas bien, c’est comme ça et c’est je pense irréversible alors que notre monde devient toujours davantage le village planétaire (et émotif) cher à McLuhan, et tous les discours du monde que personne n’écoute plus n’y changeront pas grand chose. Que cela concerne une interdiction (ou pas) de manifester, le Boeing abattu aux confins de l’Ukraine et de la Russie, le chômage de masse, le financement des collectivités territoriales, les grands défis environnementaux et agricoles, la santé, le grand chambardement des régions ou de je ne sais quel pacte avec je ne sais qui, François Hollande et son gouvernement sont devenus inaudibles, en plus de ne plus être crédibles…

ligne

A titre personnel, et je mesure la gravité institutionnelle de la chose, je n’ai même plus envie de l’écouter, François Hollande. Au pire, il y a comme une curiosité malsaine qui me fait me demander ce qu’il va pouvoir faire ce coup-là pour se rendre plus impopulaire et transparent encore, tout en espérant que son idée du jour ne débouchera pas sur une nouvelle taxe ou usine à gaz dont il a le secret. Je suis, comme beaucoup, passé presque au-delà de l’envie de réagir, avec toutefois l’espoir que les prochains à gouverner notre pays seront fidèles à leurs promesses de campagne, Républicains, humanistes et un peu plus calés en géopolitique, et que tout ça se fera depuis Paris et non depuis Bruxelles. Si tel n’est pas le cas, Hollande portera une lourde, très lourde responsabilité devant l’Histoire.

ligne

Si les jurys citoyens chers à Ségolène Royal avaient été institués en 2007, Hollande ne serait plus Président, et depuis longtemps. Mais il s’accroche et s’accrochera, avec le sourire et même si le monde qui l’entoure va trop vite pour lui, en fossoyeur qu’il est – au même titre que Sarkozy – de la crédibilité qui restait à la parole politique dans notre pays. Il y a eu Mitterrand, il y a Mitterrand le petit. Jusqu’en 2017…

Poster un commentaire

Classé dans tribunes

Difficile semaine, difficile époque…

Eh oui, la semaine aura été dure…

– la production de cigarettes Gauloises – tout un symbole, malgré la nocivité de la chose – délocalisée dans un pays où le SMIC est à 320€ par mois et qui pourront revenir sur notre marché sans l’ombre d’une barrière douanière, permettant ainsi à l’aile dure du Médef de relancer le débat sur notre SMIC national et à Pascal Lamy de voir ses idées de gauche sociale-libérale européistes, béates confortées ;

– Caroline de Haas, éminemment respectable par sa personnalité et ses idées, qui quitte un PS qui ne lui correspond plus et qui ne correspond plus aux Français ;

– la « réforme »des rythmes scolaires imposés encore et encore au pas de charge comme on impose un dogme, au détriment des enfants, des finances des collectivités, de l’idée que nos anciens avaient de la République et de vos impôts, le tout pour un résultat au mieux négatif ;

– deux classes de maternelles qui ferment à Ronchamp ; bien plus que n’avait osé le faire le gouvernement Fillon.

La semaine a été dure et symbolique de ce début de quinquennat qui est en fait – même si ça choque un peu, et moi le premier – une continuité du précédent.

lisbonneEt toujours pas d’excuses de nous avoir imposé le traité de Lisbonne alors que nous avions voté non, permettant ainsi quelque chose qui ressemble à un coup d’État qui semble doux, mais qui n’est pas si doux que ça.

Pour ma part j’avais fait le choix de quitter le PS il y a déjà quelques années, avec quelques regrets quant à quelques personnes mais avec la certitude de faire le bon choix politique, du moins le plus honnête. Le cas Hollande étant à mon sens plié, je souhaite bonne chance à Manuel Valls – pourtant à l’opposée de mes idées et de mon courant de l’époque – pour réconcilier le Peuple de France avec une Union européenne et avec un système dont il ne veut plus et avec, entre autres, l’idée que le souci de la sécurité des personnes et des biens peut aussi être un souci de gauche, au même titre qu’une meilleure redistribution de la richesse créée. Son discours de politique générale, de qualité, vaut qu’on lui laisse sa chance.

Soit il réussira, soit on se rapprochera d’un chaos que personne ne désire mais qui nous aura été imposé ; dans tous les cas, nous seront bientôt fixés. Et ceux qui, en 2005, générateurs d’abstentionnistes, ont méprisé les votants, seront au sommet de la pyramide des responsabilités.

Poster un commentaire

Classé dans école citoyenne, infos citoyennes, infos diverses, tribunes

Ronchamp Autrement, propositions & engagements

Plus la campagne avance, plus je suis convaincu que notre volonté de faire autrement a été la bonne.

L’équipe est compétente, soudée, souriante, et les propositions sont là. Jugez-en par vous-même et, quel que soit votre vote, participez à la vie de votre commune en allant voter ce dimanche!

page1

page2page3page4

Poster un commentaire

Classé dans élections municipales

No Comment (*)

Ronchamp Autrement

(*) No comment: pas de commentaires.

Se dit notamment quand l’image parle d’elle-même…

Poster un commentaire

Classé dans élections municipales

Faire autrement, ça devient urgent

Pour information et en quelques mots, le maire de Ronchamp a décidé de retirer (il y a quelques temps déjà) leurs délégations à deux adjoints, dont Gilles Meyer, tête de liste Ronchamp Autrement, et moi-même. Bizarrement, ce retrait est intervenu quelques heures à peine après l’annonce de la candidature de Gilles Meyer – que je soutiens – au poste de maire de Ronchamp. Voilà pour le fond.

autrementflowerConcernant la forme, ledit retrait n’a pas été confirmé par un vote du Conseil municipal qui pourtant, selon la jurisprudence et le Code Général des Collectivités Territoriales, devait être convoqué sans délais. Il y a eu deux ordres du jour de Conseils municipaux depuis les retraits, en décembre dernier, mais aucun point ne les mentionnait ; toujours est-il qu’on est aujourd’hui bien éloigné du « sans délais », enfin me semble-t-il…

Sans vouloir développer beaucoup plus et encore moins me substituer à quiconque, je peux juste vous dire (enfin vous écrire) que le Tribunal administratif vient d’être saisi et qu’il lui appartiendra de juger, tant sur le fond que sur la forme, et qu’il en est de même pour les services de contrôle de la légalité des actes administratifs…

Ah oui, j’oubliais : le prochain Conseil municipal a été convoqué le soir d’une de nos réunions électorales, pourtant prévue bien avant l’envoi des convocations. Autrement, je vous dis, autrement.

1 commentaire

Classé dans infos citoyennes

Ronchamp Autrement

Ronchamp Autrement, c’est le nom d’une liste – d’ores et déjà complète, je rassure mes lecteurs – de femmes et d’hommes venus d’horizons souvent différents mais unis, rassemblés et décidés à proposer une alternative municipale positive, compétente et éthique à notre cité minière. On entendra/vous entendrez toutes sortes de ragots et rumeurs, aussi improbables les unes que les autres, à propos de cette initiative, mais aussi des questions plus pertinentes: il y sera répondu en temps utile (c’est à dire dans pas très longtemps, notamment dans le cadre de réunions publiques) mais, en attendant, sachez bien que notre seule préoccupation à toutes et à tous, c’est Ronchamp, son présent, son avenir et, surtout, ses habitantes et habitants. Derrière Gilles Meyer, et pour faire autrement.

En attendant d’autres articles à ce sujet, vous trouverez ci-dessous le tract distribué il y a quelques jours aux habitants de Ronchamp ; il vous donnera une idée de notre programme, de nos idées, de notre méthode, de notre état d’esprit, de notre implication et de nos engagements. Que vous soyez de notre commune ou d’ailleurs, bonne lecture à toutes et à tous!

Nos projets, notre liste - RONCHAMP AUTREMENT (page1)

Nos projets, notre liste - RONCHAMP AUTREMENT (page2)

2 Commentaires

Classé dans élections municipales, infos citoyennes, infos comtoises

La réforme des rythmes scolaires en question

ImageQue dire là-dessus qui n’a déjà été dit: que ladite « réforme » est très discutable pédagogiquement, inadaptée à la fois aux rythmes de l’enfant et aux communes rurales, source d’incompréhension de la part des petits et des enseignants, et aussi qu’elle sera chère, très chère pour les Collectivités. De l’ordre de 100 000 euros par an pour notre Communauté de communes, par exemple, et ce dès la rentrée 2014. On va nous dire que tout cela sera compensé par l’Etat, mais sans mentionner que ces compensations seront limitées dans le temps, et de toutes façons insuffisantes…

Alors, s’achemine-t-on vers une réforme menée au pas de charge, vers une sorte de taxe locale sur les écoliers, indolore pour les grandes villes mais catastrophique financièrement pour les plus petites (dont Ronchamp et notre Communauté de communes, compétente concernant le périscolaire), ou va-t-on enfin réunir parents, enseignants et élus autours du même table, pour discuter sans que toutes les décisions ne soient déjà prises, le tout dans le respect des enfants et avec à l’esprit l’aspect intangiblement régalien de l’Education publique en France? A suivre…

Vous pouvez vous faire une idée sur les positions des uns et des autres assez facilement et sur à peu près tous les médias, tout en sachant que les très peu nombreux (encore) partisans de cette discutable « réforme » sont – je ne sais pourquoi – quelque peut sur-représentés dans les médias de masse que sont la télévision et la radio. Pour ma part, je vous invite à visiter le blog des parents délégués de Ronchamp-centre et, si le coeur vous en dit, de vous associer à leurs actions. N’hésitez pas proposer d’autres liens en commentaire, surtout si vous êtes organisés et proches de Ronchamp.

1 commentaire

Classé dans infos citoyennes, infos comtoises, tribunes